chiffres

 

Se mettre à écrire sur les chiffres, ce n'est simple surtout si, comme moi, on fut nulle en math. Nulle et bloquée et paniquée aussi, face à l'irrémédiable précipice dans lequel j'étais précipitée. Le néant. Je n'y arriverai pas, je n'y arriverai jamais. Mais pourtant, les chiffres sont bien là. Toujours. Ils me pousuivent avec leurs codes, numéros à retenir, intégrer en soi. Et mes comptes à vérifier (ne m'en parlez pas), mon âge (quel âge déjà ?), ma pointure, ma taille de vêtements, les déclarations d'impots à faire (ah oui, ça ! quelle angoisse !). Les chiffres partout présents dans notre monde. 
Heureusement, je ne suis pas seule. J'écris avec Françoise. Elle aussi comme moi a grandi avec l'angoisse des chiffres et à nous deux, on leur règle leurs comptes et on essaye de résoudre aussi. Ben oui, quand même...
Et chose étrange, alors que j'avais une résistance à retenir mon numéro de sécurité sociale, quelque chose a dû céder en moi car maintenant je le sais parfaitement. Enfin, c'est un tout petit début. Un espoir ? I hope....